Select Page

 

Si la situation de boom impossible à gérer en CPE doit s’étendre, dans quelques années, au réseau d’enseignement publique du Québec, nous connaitrons une nouvelle crise qui laissera probablement plusieurs enfants en plan.

Afin de brosser un portrait fidèle du bébé-boom québécois, retraçons ensemble l’évolution des naissances au cours de la dernière décénie, dans la province:

  • 1900: 61,834 enfants
  • 1910: 77,349
  • 1920: 85,271
  • 1930: 83,625
  • 1940: 83,857
  • 1950: 121,842
  • 1960: 141,224
  • 1970: 96,512
  • 1980: 97,498
  • 1990: 98,013
  • 2000: 72,010
  • 2001: 73,699
  • 2002: 72,478
  • 2003: 73,916
  • 2004: 74,068
  • 2005: 76,341
  • 2006: 82,100
  • 2007: 84,200

Des parents, 2008, n’arrivent pas à trouver de place pour leurs enfants dans les CPE et dans les faits, la ministre Courchesne ne semble pas perdre de sommeil là-dessus.

Peut-être serait-il temps pour la ministre Courchesne de parer au choc démographique qui surviendra dans les écoles, dans quelques années, afin d’éviter des crises comme celle qui a présentement cours dans les CPE qui sont littéralement débordés par les demandes de parents.

Tags: cpe, écoles, demandes d’admission, éducation, écoles, naissances, baby-boom, bébé-boom, boom de naissances, nouveaux nés, statistiques

Pin It on Pinterest