Select Page

 

Si l’on se fie à l’enthousiasme de nos gouvernements (fédéral et provincial) pour le CÉLI, on devrait se réjouir nous aussi mais au fait, c’est quoi un “CÉLI“?

Et bien, depuis le 1er janvier 2009, les résidents canadiens âgés d’au moins 18 ans peuvent gagner un revenu de placement exempt d’impôt à l’intérieur d’un compte d’épargne libre d’impôt (CÉLI) et ce, tout au long de leur vie.

On se dit immédiatement que TOUS nos comptes d’épargne devraient être libres d’impôt parce qu’une fois l’argent sorti (de ces comptes), elle se dépensée et donc, taxée.

Mais bon, le gouvernement fédéral, dans son “infinie générosité” a décidé de mettre sur pied le principe du CÉLI afin de permettre aux Canadiens de s’amasser un peu d’argent qui pourra générer un petit revenu d’intérêt, à l’abri de l’impôt.

Ceci dit, rappelez-vous que les cotisations versées dans un CÉLI ne sont PAS déductibles d’impôt, ni les intérêts payés sur des emprunts effectués pour investir dans un tel compte. Toutefois, les revenus gagnés dans un CÉLI (par exemple le revenu de placement et les gains en capital) ne sont pas imposables, même au moment d’un retrait.

Ainsi, au moment du retrait, ni le CAPITAL, ni les GAINS sur ce capital ne sont imposables.

Pour 2009, le plafond du CÉLI est fixé à 5,000$.

Pour les années suivantes, ce montant sera indexé au taux d’inflation et arrondi à 500$ près.

Le montant représentant les droits de cotisation inutilisés pourra être reporté aux années futures. Le montant total des retraits d’un CÉLI effectués au cours d’une année civile sera ajouté aux droits de cotisation à un CÉLI de l’année civile suivante.

Alors on en revient à notre question de départ, avez-vous votre CÉLI?

Si oui, tant mieux parce qu’un partie de votre capital (jusqu’à 5,000$, cette année) prend de la valeur à l’abri du fisc et après 10 ans, par exemple, vous pourriez avoir accumulé au-delà de 50,000, de cette façon.

Mais…

Comme les taux d’intérêts sont bas et que l’inflation commence à se faire sentir, il va falloir être prudents de ne pas placer de l’argent qui, sous l’effet combiné de ces deux taux, pourrait PERDRE de sa valeur.

Ainsi, il s’agit d’un compte intéressant pour les Canadiens mais il ne faudrait pas non-plus se réjouir outre-mesure parce que le meilleur moyen de faire fructifier son argent, c’est de s’en occuper, soi-même… pas de le donner à d’autres intervenants.

Bravo à tous ceux qui ont réussi à placer un peu d’argent dans un CÉLI et pour les autres, ce n’est pas grave si vous ne l’avez pas encore fait. Vous pourrez toujours commencer plus tard, au besoin.

Tags: celi, céli, compte d’épargne, libre d’impôt, à l’abri du fisc, intérêts libres d’impôts, revenu canada, revenu québec, impôts, argent, avoirs, argent épargné, richesse, intérêts, inflation, valeur, sommes épargnés

Pin It on Pinterest