Select Page

 

Les enfants TDAH sont les alertes vivantes dans un monde de plus en plus toxique.

Notre rythme de vie est de plus en plus anxiogène. Tout le monde doit composer avec des niveaux anormalement élevés de stress et les enfants n’y échappent pas. Or, nombreux sont les adultes qui préfèrent jouer le jeu des médecins et des directions scolaires en droguant leurs enfants que de se dresser contre cette dérive.

Les parents qui aiment leurs enfants (TDAH ou pas) voudront opérer des changements réels dans leur vie pour favoriser la santé globale de ceux-ci.

Voici quelques pistes pour vous aider à faire de bons choix pour vos enfants et pour vous, à commencer par une guerre sans merci aux éléments toxiques, dans nos vies.

Il faut donc prémunir nos enfants de cette toxicité souvent manifestée via…

  • le gluten;
  • les additifs alimentaires;
  • les métaux lourds; et
  • les polluants divers.

Supprimer ces produits-là, ce sera déjà un grand pas pour permettre à ces enfants TDAH de se restructurer.

Du même souffle, il faut nourrir ces enfants avec des aliments vivants, des aliments chargés de nutriments, de minéraux, de vitamines et d’antioxydants. En somme un véritablement bombardement de vie via cette alimentation vivante. Si on veut que les neurotransmetteurs s’élaborent dans le cerveau des enfants, il faut faire un virage vers la vrai nutrition.

En ce sens, il faut miser sur la tyrosine qu’on trouve dans…

  • les avocats;
  • les bananes;
  • les amandes;
  • les noix du Brésil;
  • les graines de citron;
  • les graines de sésame;
  • les produits animaux; et
  • les produits bruts, intégraux.

Et il faut aussi penser aux acides aminés qui vont participer à la production des neurotransmetteurs chez ces enfants TDAH, on les trouve dans…

  • les produits végétaux;
  • les produits bruts; et
  • les produits cru (en grande majorité).

Nous sommes faits pour ces aliments et c’est sur eux que nous devons baser notre saine nutrition.

Nous ne pouvons prospérer que lorsqu’on respecte cette logique nutritionnelle.

En changeant le régime alimentaire des enfants TDAH, on leur donne la base alimentaire dont ils ont besoin pour renouer avec leur équilibre nerveux mais il ne faut pas s’arrêter là, il faut aussi baliser leur cadre de vie en diminuant…

  • le temps passé en sursollicitation devant l’ordinateur, la tablette ou des écrans (jeux vidéos);
  • le bruit et la musique en continu qui les empêche de trouver le calme;
  • la lumière excessive à des heures normalement consacrées au repos ou au sommeil; et
  • le rythme de vie et de travail (des parents… tout doit être remis en cause).

Ainsi donc, on fait un effort réel pour diminuer les stimulations excessives qui sont un reflet de choix de vie hélas irrespectueuses du fait humain.

Il faut donc revenir à un mode de vie respectueux de l’humain, sur tous les points.

Certains choix peuvent demander d’importants efforts mais il relever le défi, pour la santé de nos enfants (TDAH ou non) et aussi, pour la nôtre, en tant qu’adultes.

Pour continuer votre réflexion sur le sujet des enfants qui veulent guérir de leur symptômes d’hyperactivité, consultez les capsules vidéo (en français) de Thierry Casasnova.

Pin It on Pinterest