Select Page

 

Avez-vous peur du cancer?

Faites-vous partie de ceux dont le mode de vie serait lourdement affecté par un diagnostic de cancer?

Pour ceux qui redoutent le terrible diagnostic médical d’un cancer et les effets en cascades que ça pourrait provoquer dans les autres sphères de leur vie, Desjardins a mis au point un nouveau produit appelé l’Assurance mieux-être.

Voici les grandes lignes:

  • un montant forfaitaire, non imposable, de 25,000$ versé au premier diagnostic de cancer (certaines exclusions et restrictions s’appliquent) pour compenser une baisse de revenu et couvrir les frias liés au traitement de la maladie;
  • une protection à partir de 8,95$ par mois pour un adulte et en fait, tous les membres de la familles peuvent faire l’objet d’une protection, via un supplément pour chacun d’eux;
  • un moyen de vous concentrer  sur votre guérison ou celle d’un membre de votre famille.

Ce programme est offert par Desjardins, certes mais sur toutes les publicités, on retrouve aussi le logo de la Société canadienne du cancer. D’ailleurs, un pourcentage des primes annuelles est remis à cet organisme pour chaque contrat d’Assurance mieux-être vendu. Les fonds ainsi amassés servent, en théorie, à fournir de l’aide financière et matérielle aux personnes atteintes de cancer. Ceci dit, la SCC n’endosse explicitement aucun produit ni service de nature commerciale mais bon, ils doivent quand même être heureux de recevoir de gros chèques!

Qui pourrait être intéressé par ce type de protection?

En 2009, au Canada, on estime que 171,000 nouveaux cas de cancer se manifesteront et de ce nombre, 30% toucheront de jeunes adultes âgés de 20 à 59 ans, selon les Statistiques canadiennes sur le cancer 2009.

Ces individus, plus que tous les autres, pourraient être intéressés à souscrire à l’Assurance mieux-être.

Nous avons beau avoir un système de santé universel, la perte d’un seul salaire dans un famille peut avoir des conséquences épouvantables tellement les gens sont endettés. Une protection contre les conséquences financières d’un cancer fait du sens pour ceux qui préfèrent prévenir avant qu’un diagnostic “positif” ne viennent détruire à la fois leur santé et leur vie.

Il y a des éléments d’éthique à cette assurance qui pourront éventuellement être débattus car le simple fait que cette assurance existe confirme que les individus ne jouissent pas d’une protection sociale suffisante en cas de diagnostic médical grave, comme dans le cas d’un cancer mais pour l’heure, il suffit de dire que cette “protection” existe.

Les plus futés auront compris que cette assurance n’est que la première d’une longue liste d’assurances privées “complémentaires” qui viseront à protéger les citoyens d’une foule de maladies plus ou moins communes et qui ont toutes comme conséquence d’empêcher l’individu de mener sa vie normalement.

En tant que société, il va falloir se demander si la multiplication à outrance des assurances-santé privées pour une myriade de pathologies cliniques sert vraiment bien notre société ou si ça ne fait que nous vider les poches en déresponsabilisant l’État qui devrait, comme dans le cas de la SAAQ, à nous indemniser correctement lorsqu’une situation hors de notre contrôle se présente et ruine notre vie.

Pour l’heure, ceux qui veulent se prévaloir de l’Assurance mieux-être peuvent appeler Desjardins, sans frais, au 1 888 573-2783.

Tags: assurance mieux-être, cancer, diagnostic de cancer, traitements contre le cancer, société canadienne du cancer, cancer au canada, desjardins, assurance-maladie, assurance-santé, protection, montant, argent, maladie, santé, guérison, québec, canada

Pin It on Pinterest