Select Page

 

Avec certaines cartes de crédit universelles, un montant s’ajoute à vos achats pour le remettre —en tout ou en partie, personne ne pouvant le vérifier officiellement— à un organisme de charité.

Parmi les organismes souvent privilégiés, on retrouve la Croix-Rouge canadienne, le Club des Lions (international) et même Patinage Canada (un peu plus surprenant, celui-là).

La Banque de Montréal se démarque à cet égard avec des cartes de crédit soutenant environ 150 associations qui couvrent presque tous les champs d’intérêts. On comprendra que l’intention est bonne mais est-ce vraiment utile?

Pour certains, il s’agit d’une façon simple et rapide d’aider une cause qui leur tient à cœur mais bon, des organismes de bienfaisance, il y en a des dizaines de milliers et ce n’est pas nécessairement en consignant tous ses œufs dans le même panier (de bienfaisance) qu’on maximise son impact social. On pourrait penser qu’un essaimage plus personnalisé de ses fonds reflèterait davantage les convictions de chaque donateur.

Les sommes versées, via les cartes affinité à l’organismes de bienfaisance que vous avez choisi, dépassent rarement 0,5% de vos achats ou, dit autrement, ça correspond à 50¢ pour chaque 100$ d’achats. Ceci dit, ces petits “50 cents” s’accumulent vite et finissent par représenter des sommes considérables.

Par exemple, dans le cas de la carte Allure de la Banque nationale du Canada, la Fondation du cancer du sein du Québec a reçu 415k$, pour l’année 2008. Wow…

Mais… il y a un os!

Un gros os, en fait: c’est la banque qui reçoit le crédit d’impôt pour ces dons. Qu’importe le montant que vous avez versé via votre carte de crédit affinité à l’organisme de bienfaisance de votre choix, vous n’aurez pas le droit de déduire quoique ce soit, aux fins de l’impôt.

Pire, en faisant vos dons via une carte de crédit affinité, vous ne recevez ni prospectus, ni d’informations de la part de l’organisme de bienfaisance que vous soutenez. C’est un irritant majeur si vous avez à cœur de suivre l’utilisation qui est faite de l’argent que vous donnez.

Ainsi, les cartes de crédit de type “affinité” pourraient n’intéresser qu’un poignée de consommateurs qui n’ont aucun intérêt à pouvoir déduire leurs dons ou suivre l’usage qui en est fait et ce, en canalisant 100% de leurs contributions vers une seule cause.

Ça ressemble davantage à un piège à consommateurs qu’à un authentique moyen de venir en aide aux organismes de bienfaisance puisqu’en tout et pour tout, vous êtes mieux d’envoyer un chèque, par vos propres moyens, une fois par année pour recevoir à la fois le reçu pour l’impôt et des informations concernant l’organisme.

À vous d’y voir, amis donateurs!

Tags: cartes de crédit, affinité, cartes affinité, carte de crédit affinité, organismes de bienfaisance, organisations caritatives, banques, reçu pour fins d’impôt, reçu d’impôt, déduction des dons, déduire ses dons, faire des dons, donner de l’argent, crédit à la consommation, québec, banque de montréal, banque nationale

Pin It on Pinterest