Select Page

 

Les grandes banques canadiennes ont beau faire plus d’argent que jamais auparavant, dans leur histoire et la Banque du Canada a beau leur accorder un accès oligopolistique à l’argent à seulement 0,25% de taux de base, ça ne les empêche pas de vouloir augmenter leur rentabilité.

Un bel exemple de ceci nous vient du plus récent avertissement de modifications apportées à la Déclaration concernant les frais d’emprunts pour les détenteurs de cartes CIBC Visa.

Voici les principales modifications, à compter du 1er août 2010:

  • Les frais pour Chèque Pratique ou virement de solde refusé passeront de 25$ à 40$. De plus, plutôt que de ne s’appliquer qu’en cas de crédit disponible insuffisant, ces frais s’appliqueront également lorsque la Banque CIBC refusera l’une ou l’autre des deux opérations en raison de fonds disponibles insuffisants — ouch!
  • Les frais pour paiement à la Banque CIBC passeront de 25$ à 42,50$. Ces frais sont imputés si un paiement au Compte Visa par chèque ou débit préautorisé provenant de toute institution financière, y compris la Banque CIBC, est refusé en raison d’insuffisance de fonds, de la fermeture du compte ou de l’opposition au paiement.
  • Les frais de dépassement de limite passeront de 20$ à 25$.
  • Les frais de copie de relevé d’opération passeront de 2$ à 10$.
  • Les frais de copie de relevé d’opération passeront de 2$ à 5$.

Comme vous pouvez le constater, c’est le détenteur de carte Visa qui va payer la note (diablement salée), s’il se retrouve dans l’une ou l’autre des situation décrites.

Le plus navrant, c’est que ces frais touchent généralement des gens qui ont déjà de la difficulté à joindre les deux bouts. On verra rarement une personne en moyens avoir des problèmes avec des “dépassements de limite” ou encore, une insuffisance de fonds. Enfin bref, c’est une chose de voir les frais augmenter mais on aurait pu espérer que les hausse ne frappent pas, de plein fouet, les clientèles déjà vulnérables et probablement fragilisées par l’endettement.

Il va de soi que la Banque CIBC a le droit de se protéger contre les abuseurs mais il y a peu de chances que tous ceux qui devront payer ces nouveaux frais rehaussés le soient.

Aussi, il faut savoir qu’à compter du 1er septembre 2010, des frais de 1% (à moins d’être réduit ou supprimé par la Banque CIBC) du montant d’un Chèque Pratique ou d’un virement de solde promotionnel (à taux modique) seront imputés à un compte Visa lorsqu’un tel montant est porté au compte.

Pour ceux qui s’en servait, sachez que le programme d’assistance routière Assistance Conducteur prendra fin le 5 juillet 2010.

De ces hausses, il faut retenir que les banques travaillent dans leur propre intérêt et non celui de leurs clients, qu’importe le glaçage qu’ils mettent sur leur proverbial gâteau publicitaire, censé faciliter l’acceptation (tacite ou explicite) de celles-ci.

Si vous avez les moyens de ne plus devoir recourir au crédit à la consommation, via des cartes de crédit, vous ne vous porterez que mieux mais d’ici là, des avis comme celui mentionné dans cet article ne devraient pas vous laisser indifférents.

La Banque CIBC a cependant le mérite d’avoir averti ses détenteurs de cartes VISA à l’avance alors ceux qui n’ont pas de solde à payer et qui sont en désaccord avec ces hausses pourront, tout simplement, mettre les ciseaux dans leur carte et éviter d’avoir à payer pour diverses erreurs de parcours.

Tags: carte de crédit, crédit à la consommation, cibc visa, visa, cibc, cartes cibc, avis, modification, déclaration concernant les frais d’emprunts, emprunts, dettes, endettement, frais de pénalité, consommateurs, détenteurs de cartes

Pin It on Pinterest