Select Page

 

Si vous payez votre pain 3$ et qu’il s’agit de bon pain (avec les grains entiers), c’est un prix qui semble juste.

Mais en période de récession, comme celle que nous traversons actuellement, les prix peuvent varier mais pas pour les raisons que vous croyez.

Vous pouvez être sous l’impression que la baisse des revenus des ménages, suite aux pertes d’emplois qui se poursuivent, exercerait une pression à la baisse sur les prix des produits et des services. Il s’agit d’une prévision tout à fait logique mais voilà, ça n’arrivera pas.

Pourquoi?

À cause de la Banque du Canada.

Et oui, la même institution qui vient de baisser le taux de base à 0,25% a déjà annoncé qu’elle allait fort probablement injecter des milliards de dollars, en argent liquide, dans notre économie.

À votre avis, qu’est-ce qui se produit quand des milliards de dollars sont ainsi essaimés dans l’économie? Les prix augmentent!

Si les consommateurs ont accès plus facilement aux “billets”, les marchands ne se gêneront pas pour augmenter les prix de ce qu’ils vendent parce que les gens auront les moyens de payer mais voilà, chaque dollar injecté dans l’économie dilue la valeur relative de tous les dollars qui y sont déjà, diminuant du coup sa rareté.

Ce faisant, plus la Banque du Canada émettra des billets (pour combattre la spirale dépressionnaire), plus vos avoirs en devise canadienne perdront de la valeur. Couplé à l’augmentation inflationniste des prix, vous serez coincé avec des dollars qui ne vaudront plus l’ombre de ce qu’ils ont valu.

Et votre pain coûtera probablement 6$… ou 9$, qui sait jusqu’où l’inflation montera?

Parlez-en aux Argentins qui ont vécu les terribles effets de l’inflation, lors de leur crise, en 1999 et 2002. Crise épouvantable dont ils ne se sont d’ailleurs jamais remis.

Comment vous prémunir contre l’inflation?

  1. Faites l’acquisition de “moyens de production” qui vous permettront de gagner un revenu, qu’importe la valeur de l’argent;
  2. Obtenez des titres, des droits et d’autres formes de propriétés que vous pouvez monnayer, lorsque vous en aurez besoin (via divers types de location ou même un vente, pure et simple).

Pour survivre à l’inflation, il faut cesser de compter sur vos avoirs en devises du pays et trouver des façons alternatives de gagner des revenus ou de diminuer ses dépenses.

Par exemple, en période de crise alimentaire, ouvrez une soupe populaire et cuisinnez pour ceux qui ont faim. Via cette position enviable et très stratégique, vous finirez toujours par avoir de quoi manger, pour vous et votre famille.

Plusieurs experts parlent déjà d’un implosion de l’économie canadienne.

Souhaitons que ça n’arrive pas à ça mais bon, il vaut mieux se préparer maintenant, au cas où ça devait se produire. Ce serait bête de se ramasser, comme les Russes avec leurs brouettes de roubles qui ne valaient plus rien, échangeaient, il n’y a pas si longtemps, des liasses de billets contre du pain.

Établissez une stratégie MAINTENANT parce que l’inflation pourrait se pointer le nez plus vite que vous ne le croyez…

Tags: inflation, augmentation des prix, prix des produits, prix des services, marchands, consommateurs, disponibilité de l’argent, banques, banque du canada, crédit, dettes, endettement, pouvoir d’achat, valeur de l’argent, devise canadien, taux de base, taux directeur, gouvernement, spirale indlationniste, spirale dépressionnaire, récession, dépression, implosion sociale, canada, québec

Pin It on Pinterest