Select Page

 

Lorsqu’arrivent les vacances d’été, les enfants qui viennent de terminer l’école sont fous de joie à l’idée de profiter de ces longues semaines de congé pour décrocher de la routine et prendre du temps, pour eux.

Alors que certains spécialistes de l’éducation contestent l’utilité des vacances d’été, quiconque a des enfants sait que ce moment est absolument essentiel dans la vie de ceux-ci. Ainsi, les enfants ont raison d’anticiper et d’espérer ce moment où ils n’auront plus à suivre un horaire stricte et où ils pourront, enfin, faire un peu ce qu’ils ont envie (comme jouer avec leurs amis des journées durant).

Mais ce n’est pas si simple, à une époque où les deux parents travaillent, où les grands-parents sont placés en résidences de personnes âgées ou en séjour prolongé (de six mois) en Floride et où au fond, personne ne peut réellement s’occuper des enfants, il devient inévitable d”inscrire les enfants aux “camps de jour”, généralement opérés par les villes.

En fréquentant le camp de jour, l’enfant entre dans une routine beaucoup moins stricte que l’école mais on est loin des journées passées à la maison avec la famille, avec toutes les petites douceurs que ça comporte.

La plupart des camps de jour sont bien planifiés et les jeunes adolescents qui s’occupent des enfants ont habituellement à coeur le bien-être des enfants sous leur garde mais on s’entend, ce n’est pas aussi personnel qu’à la maison. Au début, les enfants sont impressionnés par le camp de jour mais au fur et à mesure que l’été avance, les enfants se lassent et voient venir le retour à l’école. Lorsqu’ils réalisent qu’ils n’auront pas de “vraies vacances”, ça les frustre et ils se mettent à moins apprécier leur expérience de camp de jour.

Évidemment, les enfants se font des amis au camp de jour et l’agenda comporte plusieurs périodes de temps libre mais les parallèles à tracer avec le régimen de l’école sont nombreux et pour plusieurs enfants, c’est trop ressemblant.

Ainsi, lorsqu’ils retournent à l’école, en septembre, nombreux sont les enfants qui ont la curieuse impression de ne jamais avoir eu un temps d’arrêt “significatif”, pour l’été. Ouch.

Comme l’été n’est pas encore terminé. au moment de publier cet article, les parents sont invités à redoubler d’ingéniosité pour permettre aux enfants (même s’ils sont inscrits dans des camps de jour) de passer du temps en famille ou à tout le moins, à la maison.

Le but est simple, il s’agit d’offrir une coupure claire entre l’école et les vacances passées avec ceux qu’on aime.

En passant du temps de qualité ensemble, les parents et leurs enfants pourront connecter de manière beaucoup plus significative que lorsqu’ils sont éloignés les uns des autres, les uns au travail et les autres au camp de jour (ou tout autre équivalent technique).

Lorsque les parents et les enfants passent du temps de qualité ensemble, le temps semble s’arrêter et une belle magie s’installe. Complicité, rires et créativité émergent et rendent les journées mémorables!

En tant que parents, il faut se demander si c’est vraiment essentiel qu’on travaille autant en été. Si c’est possible, il faut prendre de nombreuses journées pour la famille afin de profiter pleinement des moments de jeunesse des enfants car ces moments, malheureusement, ne reviendront jamais.

Alors pensez à vous, en tant que famille et alignez vos priorités en conséquence. Vous aurez des souvenirs impérissables et l’absolue certitude d’avoir bien fait, en choisissant d’observer un meilleur équilibre famille-travail.

Évidemment, passez un super-bel été, en famille, autant que possible!

Pin It on Pinterest