Select Page

 

Ne faites pas confiance à n’importe qui, avec votre argent!

Idéalement, apprenez à gérez vos fonds par vos propres moyens. Si vous observez un minimum de discipline, vous obtiendrez des rendements enviables. La logique veut que si vous avez été capables d’accumuler une certaine fortune, vous serez probablement capable de la conserver et de la faire fructifier si vous y mettez le même effort que celui consenti pour la gagner.

À l’évidence, ce n’est cependant pas tout le monde qui choisit de prendre ses investissements en main.

Raymond Parent et Alain Bothol devaient se réjouir que de telles personnes leurs accordent une oreille attentive et éventuellement, leurs deniers.

logo_amf

En effet, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a intenté, hier, des poursuites pénales contre Raymond Parent et Alain Botbol devant la Cour du Québec du district de Longueuil où elle réclame des amendes totalisant 271k$…

  • Raymond Parent
    • 169k$ d’amendes
    • 13 poursuites
  • Alain Bothol
    • 102k$ d’amendes
    • 7 poursuites

Les deux hommes sont notamment accusés…

  • d’avoir exercé l’activité de conseiller et de courtier en valeurs sans être inscrits à ce titre auprès de l’AMF;
  • d’avoir aidé la Société d’investissement Tempus à procéder au placement d’une forme d’investissement soumise à l’application de la loi sans avoir établi un prospectus visé par l’Autorité; et
  • d’avoir fourni des renseignements faux ou trompeurs à propos d’une opération sur des titres en mentionnant que le placement était garanti.

L’Autorité réclame, à l’égard des infractions liées à l’exercice illégal et au placement illégal, des amendes variant entre le double et le triple de la peine minimale fixée par la Loi. À l’égard des infractions liées à la transmission d’informations fausses ou trompeuses, l’Autorité réclame des peines qui sont dix fois plus élevées que la peine minimale fixée par la Loi.

Dans la fixation des peines réclamées, l’Autorité a considéré le préjudice causé aux victimes ainsi que les motifs de dissuasion, de protection des investisseurs et d’exemplarité.

Ce que vous n’apprendrez pas ailleurs et que j’ai su en parlant avec le représentant des médias à l’AMF, c’est que la dizaine de victime ou d’investisseurs floués sont bel et bien établis sur la rive-sud de Montréal.

C’est à la fin de décembre 2007 que l’AMF a reçu la plainte officielle d’une de ces victimes et suite à celle-ci, ils ont formellement ouvert l’enquête (au début de 2008, après la période des fêtes qui avait été particulièrement mouvementée). Le dossier a cheminé le plus rapidement possible pour s’assurer que Raymond Parent et Alain Bothol ne fassent pas d’autre victimes.

Aujourd’hui, les investisseurs s’en veulent beaucoup car ils ont donné de l’argent pour bénéficier des rendements d’un véhicule financier appremment difficile à comprendre et pour lequel il n’y avait presque pas de détails substantifs.

M. Parent parlait d’effets de levier mais pour le commun des mortels, ça ne dit pas grand chose alors les décision des investisseurs ont été prises sur la base des impressions et sur la confiance du moment et ce, sans faire les vérifications d’usage, notamment auprès de l’AMF.

À peine 1 ou 2 clients ont reçu quelques ristournes (minimales) mais au total, 875k$CA et 100k$US ont été perdus (environ 1M$CA) lorsque l’opération s’est effondrée.

Nous aurions pu publier encore plus de détails, concernant notamment les accusations mais en tant qu’investisseur, il vous appartient de gérer votre argent avec rigueur, discipline et circonspection.

La confiance que vous accordez à des tiers devrait bien entendu se faire dans un climat de confiance mais en vérifiant les prétentions de ceux qui veulent gérer votre capital, vous éviterez certaines mauvaises surprises. Évidemment, même si un conseiller ou un courtier en valeurs mobilières est dûment inscrit à l’AMF, celui-ci peut vous flouer (d’une manière ou d’une autre) mais c’est moins probable.

Ceux qui gèrent leur avoirs par leurs propres moyens n’ont pas à craindre ces individus parce qu’ils n’ont pas affaire à eux mais pour tous les autres, ouvrez l’œil et ne confiez pas votre argent à n’importe qui.

Tags: amf, autorité des marchés financiers, québec, montréal, longueuil, rive-sud de montréal, raymond parent, alain bothol, tempus, société d’investissement tempus, poursuite, cour du québec, amendes, argent, investissements, investisseurs, accusations, justice

Pin It on Pinterest