Select Page

 

Si vous avez récemment perdu votre emploi et que vous avez accumulé plus de 800 heures rémunérées, vous êtes typiquement admissibles pour recevoir 18 semaines de prestations d’assurance-emploi mais pour ce faire, il vous faudra fournir les renseignements dont le gouvernement du Canada a besoin, via le Service de déclaration par internet (SDI).

Il s’agit d’un service en-ligne plutôt simple pour transmettre, de manière sécurisée, votre déclaration d’assurance-emploi.

Si vous ne soumettez pas cette déclaration, vous ne recevrez pas les montants pour lesquels vous avez été précédemment jugés admissibles. Ainsi, vous devez absolument faire vos déclarations, soit par téléphone au 1-800-431-5595 ou mieux, via le SDI.

Après vous être connecté via le service Mon dossier de Service Canada, vous devrez avoir en main deux renseignements essentiels pour compléter votre SDI, à savoir:

  1. Votre Numéro d’assurance sociale (NAS), ### ### ###; et
  2. Votre code d’accès à 4 chiffres qui vous a été assigné (par lettre, via le courrier postal) ou que vous avez inscrit (par la suite), ####.

Ce sont ces deux renseignements qui seront utilisés pour vous identifier, auprès de l’Assurance-emploi du Canada.

Vous devrez d’ailleurs inscrire ces renseignements dans la page de connexion qui ressemble à ce qui suit:

Choisissez aussi votre province et ensuite, cliquez sur “Poursuivre”.

Pour les autres fenêtres, vous devrez accepter les conditions liées à l’utilisation de ce service électronique. En gros, le gouvernement du Canada se réserve tous les droits et vous devrez rendre des comptes en cas de fausse déclaration alors assurez-vous d’utiliser le système comme il se doit, en toute transparence et tout devrait bien aller, pour vous.

Ça reste que si vous n’êtes pas d’accord avec les conditions, il n’y a aucune possibilité d’utiliser le SDI. Alors, il faut “Accepter”!

Bon, une fois que vous avez accepté les deux écrans de “termes et conditions”, vous pourrez commencer à soumettre votre déclaration mais seulement si celle-ci est requise parce que si ce n’est pas encore le temps de la soumettre (que vous venez trop vite), vous aurez un avertissement (avec un fond jaune) qui vous demande de revenir plus tard, à partir d’une date bien précise, pour soumettre votre “prochaine” déclaration.

On prend pour acquis que vous avez besoin de soumettre votre déclaration alors cette option vous sera présentée.

Votre déclaration couvrira une période prédéfinie de 2 semaines où vous devrez faire patte blanche en certifiant que vous n’avez pas encore d’emploi, de revenu ou d’autre source de revenu et que vous êtes disponible pour occuper un emploi (et que vous en recherchez un).

Chaque question est posée puis validée à nouveau, ensuite. Ça alourdi le processus et a probablement pour but de faciliter une éventuellement action en justice de la part du gouvernement du Canada contre un chômeur qui aurait fait une fasse déclaration. Vu la fragilité des chômeurs et l’aide très limitée que représente l’assurance-emploi, cette lourdeur semble exagérée mais même si vous déclarez vos informations par téléphone, c’est la même approche (long et procédural).

Après avoir soumis votre déclaration, le SDI vous confirmera que l’information a bien été reçue et typiquement, vous n’aurez jamais à parler avec un agent de l’Assurance-emploi mais si ça devait être nécessaire, le numéro sans frais est le 1-800-808-6352 et ça répond même sur l’heure du dîner.

Tenez un registre

Comme vous devrez répéter au moins 9 fois cette procédure, au cours des 18 semaines (maximum) où vous avez typiquement le droit de recevoir vos prestations d’assurance-emploi, vous gagnez à tenir un registre.

Rien de compliqué, juste une feuille où vous indiquez les dates auxquelles vous avez soumis vos déclarations et les périodes qui étaient couvertes par ces déclarations.

En cas de malentendu avec l’Assurance-emploi, ces renseignements faciliteront la suite des choses, pour vous et pour l’agent qui discutera avec vous afin de régulariser votre situation.

À propos de l’agent de l’Assurance-emploi

Sachez que lorsque l’agent vous répond, il validera votre identité avec votre numéro d’assurance sociale ainsi que les 2 premiers chiffres de votre code d’accès (les deux derniers codes sont pour vous, uniquement). Vous devrez ensuite dire votre nom et immédiatement, l’agent aura la totalité de votre dossier sous les yeux.

L’agent tentera de vous montrer comment entrer les informations, soit via le service téléphonique ou le SDI (expliqué plus haut) mais si vous êtes incapables de déclarer vos renseignements, il pourrait, exceptionnellement, procéder à une ajustement ponctuel de votre dossier. Vous devrez, cependant, faire votre effort pour devenir aussi autonome que possible pour l’entrée de vos déclarations dans le système de l’Assurance-emploi.

Vérifiez vos dépôts

Lorsque vos déclarations ont été bien faites, vous recevrez normalement un montant, via dépôt-direct environ 3 jours plus tard. Certaines personnes reçoivent encore des chèques mais presque tout le monde préfère l’option gratuite du dépôt-direct parce que c’est beaucoup plus pratique.

Dans le même registre où vous consignez les dates de vos déclarations, ajoutez les dates des dépôts avec les montants exacts qui ont été déposés.

L’Assurance-emploi est un service qui tend vers l’excellence mais des erreurs peuvent se produire et vous voulez être certain de ne jamais être pénalisé, financièrement ou autrement, par l’une d’elle.

Vous aurez à consigner vos renseignements pendant un maximum de 18 semaines alors c’est un effort qui en vaut la peine. Vos montants d’aide seront d’au maximum 543$ moins les impôts fédéraux et provinciaux (ils sont enlevés automatiquement, c’est obligatoire) alors vous restera typiquement moins de 500$ par semaine, pour 18 semaines, soit moins de 9,000$, au total.

Assez pour survivre, de justesse.

Mais pas plus.

Vous devrez mettre un maximum de vos ressources sur la recherche d’un nouvel emploi puisqu’après ces 18 semaines de “chômage”, vous deviendrez candidat pour l’aide sociale et là, c’est un peu plus de 600$… par mois! Encore moins si vous êtes jugés apte à l’emploi et que vous refusez une offre qui pourrait vous avoir été faite (par Emploi-Québec, par exemple).

Autrement dit, arrangez-vous pour vous retrouver un emploi, subito-presto parce que la vie sur l’aide sociale, c’est un plongeon directement dans la grosse piscine de la pauvreté assurée. Surtout si vous arrivez de la “classe moyenne” et que votre rythme de vie n’a pas été ajusté au niveau d’un mendiant (et encore là, pour être tout à fait honnête, les mendiants font bien plus d’argent que les gens sur le bien-être social, en général… sinon, ils ne le feraient pas).

Nouvelle vie professionnelle

Faites preuve de courage. C’est clair que vous ne seriez pas “sur le chômage” si tout allait bien dans votre vie.

Vous en êtes là parce que vous venez de recevoir un très dur coup, en perdant votre emploi. Sachez que vous n’êtes pas le premier à passer par là et en faisant preuve de résilience, d’ingéniosité et de détermination, vous augmenterez vos chances de retrouver une vie plus enrichissante, via un nouvel emploi.

Prenez quelques jours pour faire le point sur ce que vous voulez vraiment, évacuez vos mauvaises émotions, ne pensez plus jamais à votre ancien employeur et connectez-vous sur votre nouvelle vie… professionnelle.

La vérité, c’est que chercher un emploi, c’est un emploi!

Alors dites-vous que vous êtes déjà en train de travailler à décrocher un emploi où, cette fois, vous serez rémunéré, pour travailler. Et profitez-en pour viser plus haut, sauf les exceptions, vous le méritez, pour vrai.

Pin It on Pinterest