Select Page

 

Déjà frappés par une ordonnance de blocage, Weizhen Tang et Oversea Chinese Fund Limited Partnership font maintenant l’objet et ce, depuis le 13 août 2009, d’une prolongation de cette ordonnance.

Le 4 août dernier, à la demande de l’Autorité des marchés financiers, le Bureau de décision et de révision en valeurs mobilières (BDRVM) a prolongé, pour une période de 120 jours, les ordonnances de blocage à l’encontre de…

  • la société Oversea Chinese Fund Limited Partnership;
  • Weizhen Tang and Associates Inc.;
  • Weizhen Tang Corporation; et
  • Weizhen Tang.

Mais ce n’est pas tout car l’ordonnance s’applique aussi à leurs dirigeants, représentants et administrateurs qui ne peuvent retirer de fonds, titres ou autres biens dans les mains d’Interactive Brokers qui les a en dépôt ou qui en a la garde ou le contrôle.

site_web_weizhen_tang

Autrement dit, “ça va mal dans la cabane” pour encore 120 jours, pour ces sociétés et individus.

Rappelons que, le 14 avril dernier, le BDRVM a prononcé une ordonnance d’interdiction d’opération sur valeurs et un refus de bénéfice de dispense à l’égard des sociétés et individus susmentionnés, de même qu’à leurs dirigeants, représentants et administrateurs.

Mentionnons aussi que l’Autorité prête assistance à la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario dans ce dossier. Ajoutons que des accusations ont récemment été portées contre l’intimé Weizhen Tang aux États-Unis.

À la base de, Weizhen Tang qui se présente comme étant le Warren Buffet chinois, est accusé d’avoir opéré une chaîne de Ponzi (“ponzi scheme”) ce qui lui donnerait plutôt des airs de Bernard Madoff. Selon la CVMO, Tang aurait mis la main sur au moins 60M$ de la communauté chinoise canadienne et récemment, il aurait pris de l’argent des nouveaux investisseurs pour repayer de plus vieux investisseurs qui voulaient se retirer, d’où l’analogie avec Madoff.

M. Tang prétend qu’il ne s’agit que d’un malentendu et qu’il souhaite que les procédures légales en cours lui permettront de s’expliquer.

Les autorités réglementaires qui s’attardent actuellement à son cas ne semblent pas voir beaucoup de noblesse dans ses gestes et entendent continuer leur enquête pour aller au fond des choses.

Tags: weizhen tang, tang, valeurs mobilières, osc, l’autorité, états-unis, canada, québec, ontario, argent, investissements, investisseurs, règles, ponzi scheme, bernard madoff, warren buffet, marchés financiers, chaîne de ponzi, argent, overseas chinese fund, ordonnace de blocage, blocage

Pin It on Pinterest